L’OLP se donne 15 jours pour violer à nouveau les accords d’Oslo sur le volet sécuritaire

L’exécutif de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), qui chapeaute l’Autorité palestinienne, s’est donné deux semaines pour élaborer les modalités mettant fin à la coopération sécuritaire avec Israël, a indiqué jeudi l’un de ses membres, Saëb Erakat. La fin de cette coopération est une mesure potentiellement explosive, redoutée par la communauté internationale tant elle comporte d’inconnues. C’est aussi un acte supplémentaire de la confrontation diplomatique, politique et judiciaire engagée par la direction palestinienne avec Israël. Le comité exécutif de l’OLP, qui s’est réuni jeudi après-midi à Ramallah, en Judée Samarie, « a deux semaines pour soumettre les mécanismes de fin de la coordination sécuritaire », a dit M. Erakat à la presse à Jérusalem.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *