L’œnologue sud-africain boit un vin de Tura (Samarie) et se met à pleurer d’émotion

Une équipe de Coolamnews a rendez-vous à Tura, cave réputée de Samarie. Un groupe d’amateur de vin nous a précédé et découvre les productions locales. Ils viennent d’Afrique du sud. L’un des visiteurs attire notre attention. Il est debout dans un coin et semble se recueillir.

(Crédit photo : Aviv Ron) Il déguste un vin, un Moutain Peak, le fleuron de ce domaine viticole. Je m’approche et constate que des larmes coulent sur ses joues.

Il croise le regard de Vered Bensadon, maîtresse des lieux. « J’ai 80 ans, j’ai parcouru toute la planète pour découvrir les meilleurs millésimes. Je crois que je touche au but. Ce nectar frise la perfection », lui confie-t-il ému aux larmes.

Le ton est donné. On m’avait prévenu, la cave de Tura est sans doute la plus réputée du pays. Située en Samarie à quelques encablures d’Ariel, elle attire les amateurs et les professionnels du monde entier. Vered ne boude pas son plaisir. Elle ne pouvait trouver meilleure introduction pour nous accueillir.

Je me lance : – Ça arrive souvent ces démonstrations de reconnaissance pour votre vin ? -Assez souvent oui, répond-elle presque gênée.

J’aperçois la signature et le commentaire de Binyamin Netanyahou

Il faut dire que le livre d’or laisse perplexe. J’aperçois la signature et le commentaire de Binyamin Netanyahou. Youli Edelstein, le président de la Knesset récemment remarié, a servi du Toura à ses invités. Des artistes et des diplomates y ont laissé la trace de leur passage. Le chanteur Yeoram Gaon est un habitué des lieux. J’écarquille les yeux lorsque je découvre le commentaire d’un militant de la gauche radicale israélienne. « Vin magnifique, dommage que vos vignobles ne se situent pas à Tel-Aviv… »

 

Vered, Erez et Binyamin Netanyahou
Vered, Erez et Binyamin Netanyahou

Car Vered et Erez Ben Sa’adon sont des idéalistes. Des sionistes convaincus. Après leurs études d’œnologie au Collège Tel Hai et à l’Université d’Ariel, ils acquièrent le matériel technique et se mettent au travail. Leurs presque 60 hectares de vignes, ils les ont plantés dans le cœur historique d’Israël. Près du mont Guérizim…le mont de la bénédiction. Les vignobles, situés à Brakha en Samarie à une altitude de 850 mètres au-dessus du niveau de la mer, bénéficient d’un climat optimal pour la culture de raisins superbes. Corsés et richement fruités, ils ne sont commercialisés qu’après un long vieillissement dans les caves de la propriété.

Le boycott en Europe des productions de Judée Samarie leur a fait perdre plusieurs marchés

Il y a 15 ans, ils se sont privés de tout pour se relier à la terre. Ils furent les pionniers. Les premiers à ramener la vigne en Samarie. Lui est à l’œuvre sur le terrain avec ses 16 employés, elle, se charge des relations publiques. Chaque bénéfice fut réinvesti dans le domaine. Aujourd’hui ils produisent 80 000 milles bouteilles par an et espèrent atteindre les 250 000 ces prochaines années. 40% de la production est exportée.

Leur implantation en Samarie, il la paye parfois assez cher. Le boycott en Europe des productions de Judée Samarie leur a fait perdre plusieurs marchés ; en Grande-Bretagne et en Allemagne notamment. Dans certains guides professionnels, ils ne sont même pas répertoriés.

« Notre cabernet est en rupture de stock depuis février 2017 »

« Mais cela ne nous empêche pas d’accumuler les médailles, j’en ai un carton plein », tempère Vered. Et puis, des centaines de groupes nous rendent visite ici à la cave de Tura Winery implantée dans le petit village de Rehelim, à mi-chemin entre Shilo et les vignobles du Mont Guerizim. Notre cabernet est en rupture de stock depuis février 2017. Nos ventes sur internet ne cessent de croître ».

Ses trois produits phares haut de gamme se vendent comme des petits pains. La Cave vinicole de Tura propose des cépages Cabernet Sauvignon, Cabernet Franc, Merlot, Shiraz, Petit Verdot, Pinot Noir et Chardonnay, Sauvignon Blanc, Gewurztraminer et Viognier.

Un centre d’accueil pouvant recevoir jusqu’à 55 personnes a été construit. L’accès est payant et se fait sur rendez-vous. A Hol hamoed Soukot, le centre d’accueil sera ouvert de 09:00 à 18:00 et recevra gratuitement particuliers et groupes pour une dégustation de vin et d’huile d’olive produite par Tura également.

Le centre d'accueil de l'établissement
Le centre d’accueil de l’établissement

Les vins de la Cave Tura sont certifiés cachère OU, Rabbin Ungar et Beit Din Beit Yosef ainsi que par le rabbin de Rehelim,  Avner Nehushtan.  Ils sont en vente sur le magasin en ligne sécurisé : Shop.turawinery.com 

Visiter le site en version française : Turawinery.com

 

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *