Livni se veut plus libertaire que les libéraux

La ministre de la Justice, Tzipi Livni, se place en justicière du mouvement démocratique israélien : elle veut mettre un frein aux lois antidémocratiques (par exemple la loi de la Knesset sur les clandestins), elle veut régler ses comptes avec les avocats et les juges qui entravent la loi fondamentale sur les Droits de l’homme, au détriment des choix du peuple, et surtout, elle veut mener un combat contre l’establishment religieux et contre Naftali Bennet : « Quand il s’agit de religion ou d’Etat, il est plus extrémiste que les orthodoxes, » a-t-elle déclaré à Ynet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *