L’Italie honore Tsahal, héritière de la brigade juive

 

Mieux vaut recevoir une marque de reconnaissance 73 ans après que jamais !

Mercredi dernier, 3 octobre 2018, a-t-on pu assister à cette marque de « reconnaissance tenace » de l’Italie 73 ans après que des soldats de la « Brigade juive » de l’Armée britannique aient combattu contre les forces nazies en Italie et participé à sa libération en 1945 !

On parle de « reconnaissance tenace », une attitude positive et enrichissante pour les deux parties, celle qui n’oublie pas et celle qui en est remerciée…

« Une façon de relier histoire familiale et service militaire dans Tsahal », a déclaré, optimiste, un capitaine israélo-italien ».

Ok ! Mais avouez que c’est vraiment dommage pour tous ces « braves » dont il ne peut rester grand-chose, si longtemps après, si ce n’est la mémoire de leurs exploits et encore…

Cette « Brigade juive », composée de juifs venant du territoire de Palestine sous mandat britannique, mais également de non-juifs originaires du Royaume-Uni a été formée en 1944 au plus fort de la Deuxième Guerre mondiale, les juifs se devant de combattre les nazis du fait des horreurs qu’ils faisaient subir à leurs coreligionnaires.

Médaille d’Or pour le Courage Militaire

L’année dernière, le Parlement italien a voté à l’unanimité une loi visant à décerner la Médaille d’Or pour le Courage Militaire – l’une des plus hautes distinctions du pays – à l’armée israélienne qui représente la Brigade juive maintenant disparue.

Et c’est ainsi qu’une cérémonie s’est tenue près de Netanya, dans le musée du « Moshav Avihail » dédié à l’ancêtre de la « Brigade juive », la « Légion juive ».

Et Gianluigi Benedetti, ambassadeur d’Italie en Israël, de déclarer après avoir remis les décorations à la 7ème Brigade blindée, choisie en fonction de ses liens historiques avec ladite « Brigade juive » dont Shlomo Shamir fut le 1er commandant :

Qu’elle soit remerciée pour sa participation, en Italie, aux combats du printemps 1945 contre les forces fascistes allemandes et italiennes dans le cadre de « l’Opération Mitraille ».

Une 7ème Brigade dont, exemple entre mille, le capitaine Daniel Sztulman, commandant actuel de compagnie dans le 82ème bataillon de la 7ème Brigade, de se sentir un relai entre l’Histoire passée et sa fonction militaire actuelle.

Les soldats de la Brigade juive peuvent être fiers d’avoir été de ces rares humains, capables de faire preuve du dévouement le plus total, tous déterminés à combattre et mourir pour la liberté des autres, un acte de bravoure qui seul peut réconcilier l’homme avec l’homme.

 

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

Une pensée sur “L’Italie honore Tsahal, héritière de la brigade juive

  • 8 octobre 2018 à 3:07
    Permalink

    on savait déjà que madame Landerer a l’imagination fertile, mais présenter Tsahal comme… « l’héritière de la brigade juive de l’armée britannique » (on laissera de côté le fait que l’armée britannique combattit ceux et celles qui allaient créer l’Etat d’Israël) ne manque par d’audace… Pour le reste tout cela n’appellerait qu’un haussement d’épaules si ce n’était la lutte contre le fascisme et le nazisme, pas moins, qui aura ici été mise à contribution au profit de ce qui n’est que mamours obscènes entre l’Italie de Salvini et l’Israël de Nétanyahou…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *