L’Iran s’inquiète du prix de brut

« La dépendance de l’Iran aux recettes du pétrole met l’économie du pays à la merci des grandes puissances, » a déclaré Ali Khamenei. Le pétrole brut a perdu 25% de sa valeur depuis juin et le président Rouhani a du mal à gérer l’économie à partir de ces pertes. L’économie de la République islamique est basée sur le pétrole. Avec un Brent à 87 dollars au lieu de 100, la différence représente une perte considérable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *