« L’Iran sera soumis à des contrôles stricts de supervision »

Un haut fonctionnaire américain a déclaré aux journalistes israéliens dans une conférence de presse dimanche que les puissances mondiales ne sont « pas pressées » de signer un accord avec l’Iran sur son programme nucléaire. Le fonctionnaire, qui a été cité par plusieurs médias, y compris Haaretz, a également souligné qu’un accord avec l’Iran durerait « plus d’une décennie ». Il a souligné que, tandis que Washington cherche à atteindre l’objectif de parvenir à un accord avec l’Iran avant le 31 mars, « nous voulons obtenir un bon accord et ne pas être soumis à la pression du temps. Nous sommes en mesure d’obtenir un accord qui durerait ainsi plus d’une décennie, » a dit l’officiel, ajoutant : « Nous ne parlons pas d’un accord de 10 ans, mais de plusieurs phases qui continueront indéfiniment de déterminer si le programme de l’Iran est pacifique ». Le fonctionnaire a précisé que même après l’expiration de l’accord, l’Iran ne serait pas libre de faire ce qu’il veut à l’égard de son programme nucléaire. L’Iran devra faire respecter la clause de non-prolifération nucléaire (TNP)  dont il est signataire, et des accords stricts de supervision qui n’ont pas encore été signés, a indiqué le responsable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *