L’Iran et le Hezbollah rêvent d’un missile de précision contre Israël

 

Déjà en l’année dernière, Tsahal révélait l’identité de trois officiers supérieurs de la Garde révolutionnaire islamique iranienne. Ils étaient impliqués dans  un projet du Hezbollah consistant à obtenir et développer des missiles de précision au Liban. Mais qu’est-ce qu’un missile de précision?

Un missile de précision est un projectile équipé d’un système de navigation avancé qui lui permet de frapper sa cible avec exactitude, à quelques mètres près. Mais pour quelle raison  le Hezbollah souhaite acquérir de tels missiles ?

Le groupe du Hezbollah, dirigé par Hassan Nasrallah, a continuellement menacé de tirer des roquettes depuis le Liban. Si le Hezbollah parvenait à se procurer des missiles de précision, il aurait la capacité de cibler directement des civils, des villes, des villages, voire des ressources nationales stratégiques en Israël.

L’Iran et le Hezbollah continuent d’attirer le Liban dans un conflit avec Israël. Ensemble, ils tentent de fabriquer des armes dans des centres de population urbaine, de les cacher dans des maisons et de creuser des tunnels offensifs dans des villes au sud du Liban ainsi que dans des villes au nord d’Israël. Cela menace non seulement Israël, mais aussi la vie des civils libanais dont les zones urbaines se voient militariser.

Depuis combien de temps le Hezbollah tente-t-il d’acquérir des missiles de précision?

  • 2013 – 2015: L’Iran a tenté d’envoyer des missiles de précision prêts à l’emploi vers le Hezbollah au Liban, en passant par la Syrie. La plupart de ces efforts ont été mis à mal par des attaques attribuées à Israël. Par conséquent, le Hezbollah n’a pas réussi à se doter de missiles de précision prêts à l’emploi.

  • 2016 – 2018: L’Iran et le Hezbollah ont modifié leur stratégie. Ils ont d’abord tenté d’introduire clandestinement des missiles de précision assemblés avant d’essayer de les faire parvenir en pièces détachées sur le sol libanais. Les composants des missiles ont été transférés depuis l’Iran vers le Liban par voie terrestre (via la Syrie), par voie aérienne (en utilisant des vols civils qui se dirigeaient vers l’Aéroport International de Beyrouth Rafiq Hariri) et par voie navale (via le Port de Beyrouth). Le programme iranien, qui est aussi celui du Hezbollah et qui prévoyait de convertir des missiles, a échoué.

  • 2019: L’Iran et le Hezbollah ont renforcé leurs efforts pour produire des missiles de précision, avec des installations de fabrication et de conversion construites dans plusieurs endroits au Liban.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *