L’Iran dépense des sommes exorbitantes consacrées à l’appareil militaire et au contrôle sécuritaire

La mauvaise gestion des richesses et des dépenses contribue à expliquer la situation économique actuelle en Iran. Le régime a dépensé des sommes exorbitantes consacrées à l’appareil militaire et au contrôle sécuritaire. La somme des dépenses sécuritaires du régime pour l’année en cours est de 20,70 milliards de dollars, soit 23,3% du budget de l’État.  Une autre partie importante du budget est consacrée au projet nucléaire et à des opérations de contrebande pour obtenir le matériel et la technologie nécessaires.  Le gouvernement investit également d’importantes sommes d’argent dans la politique interventionniste, le soutien au terrorisme et la propagation de l’islamisme dans la région et en dehors, sans oublier les détournements de fonds. La guerre en Syrie a par exemple représenté l’entreprise miliaire la plus dispendieuse du régime ces dernières années.  Les Pasdaran contrôlent en outre plus de 50% des importations et encaissent des revenus colossaux tout en ruinant le secteur privé, exerçant une véritable « mafia » du pétrole.  À noter que les activités économiques liées à l’institution du Guide suprême sont dispensées de toute imposition.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *