L’Iran augmente sa capacité à enrichir l’uranium, l’UE se frotte les mains

 

Les mollahs iraniens déstabilisent le Moyen-Orient, menacent de rayer Israël de la carte et financent une bonne demi douzaine de groupuscules terroristes à travers la planète. Se doter de l’arme nucléaire est une option très prisée par le régime islamique. Mais pour l’Union européenne, au diable le danger. Les affaires sont les affaires.

On ne peut être plus clair ! L’Iran a notifié lundi à l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) la mise en route d’un plan pour augmenter sa capacité à enrichir l’uranium en accroissant le nombre de ses centrifugeuses, a annoncé mardi vice-président iranien Ali Akbar Salehi. Une annonce tout ce qui a d’officiel. Plus aucune raison de se cacher pour les iraniens.

La réponse de Maja Kocijancic, la porte-parole de la représentante de la diplomatie européenne Federica Mogherini en a laissé plus d’un sur le tapis (persan bien sûr) : « Après une première évaluation, les mesures annoncées ne constituent pas en soi une violation de l’accord (JCPOA). Toutefois, à ce stade particulièrement critique, ils ne contribueront pas à renforcer la confiance dans la nature du programme nucléaire iranien (…) Nous continuerons à respecter les engagements pris dans le cadre de l’accord sur le nucléaire tant que l’Iran continuera à respecter les siens », a-t-elle assuré.
« Nous nous préparons à défendre les intérêts européens (contre les sanctions américaines) et à préserver l’accord », a-t-elle ajouté. « Nous allons faire le maximum», a assuré Mme Kocijancic.»

Par ici la monnaie

Pour ceux qui ne parviennent pas à lire entre les lignes, l’UE annonce les yeux dans les yeux, que la préoccupation du moment ce sont les sanctions américaines. Ces vilaines sanctions qui contreviennent aux « intérêts européens ». Qu’on se le dise, l’UE fera le « maximum pour préserver les bénéfices de l’accord » avec l’Iran.

L’UE a acheté 20% du pétrole vendu par l’Iran en 2017 pour un montant de 9 milliards de dollars. Les exportations européennes vers l’Iran ont représenté près de 10 milliards de dollars pour la même période, selon les données européennes.

Intérêts, bénéfices, tout est dit !  A Téhéran, les mollahs se marrent…et préparent la bombe !

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

2 pensées sur “L’Iran augmente sa capacité à enrichir l’uranium, l’UE se frotte les mains

  • 7 juin 2018 à 2:03
    Permalink

    Oui mais…cher David, l’UE s’en tire plutôt mal puisque les plus grosses entreprises françaises se font la malle ! Total, PSA et les banques bien sûr.
    Trump ne rigole pas avec ses amendes financières et le type fait ce qu’il dit. Nous n’avions plus l’habitude au plus haut niveau de la plus grande puissance mondiale, qu’un Président puisse appliquer à la lettre le programme annoncé.

    Dans l’UE, celui qui a le plus à perdre est l’Allemagne !

    Imagine la Merkel qui a pris ses 1,3 millions de réfugiés en tablant sur les juteux contrats déjà signés avec les mollahs.

    Pourtant, avec les mesures de rétorsion de Trump elle risque de perdre des milliards sur le marché américain.

    Trump pousse à la faute la toute puissance Allemagne réunifiée. C’est génial ! D’autant que le mercantilisme allemand ajouté à sa toute puissance au sein de l’UE doivent être revus à la baisse.
    On sait tous ce qu’une Allemagne trop puissante peut devenir. Les vieux démons ne sont pas loin.

    Merkel n’a demandé l’avis de personne pour nous ramener 1,3 million de musulmans qui n’ont jamais vu de juifs de toute leur vie mais les haïssent de façon pathologique. Du reste, tu auras noté le nombre « d’incidents » antisémites qui ont lieu dans cette maudite Allemagne.

    Merkel s’est crue si puissante qu’elle n’a consulté aucun partenaire au sein de l’UE. Au diable l’espace Schengen alors ? On se les tape nous aussi s’ils veulent s’installer puisque possédant une citoyenneté ou une carte de résident allemandes ?

    L’Allemagne joue un jeu si dangereux qu’elle fut plusieurs fois prise la main dans le sac mais jamais sanctionnée alors que l’Iran était sous embargo : Elle a livré du matériel sensible aux ayatollahs.
    Sous Bush et Obama aucun risques de passer à la caisse ou d’être devant les tribunaux.

    J’ai comme le sentiment que si on arrive à prouver encore une fois que l’Allemagne livre ce type de matériel à l’Iran, Trump risque de mal le prendre et Merkel devra quitter le pouvoir.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *