L’information sur le présumé raid israélien à Qunetra est encore confuse

L’Observatoire syrien pour les droits de l’homme, un groupe basé en Grande-Bretagne, qui a suivi la guerre civile depuis quatre ans, a déclaré que les missiles tirés dimanche visaient des véhicules armés, citant des sources locales. Il a dit qu’il ne savait pas encore si les véhicules appartenaient à l’armée syrienne, au Hezbollah ou aux terroristes du Front al- Nusra, présents dans la région.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *