L’Inde va-t-elle devenir partenaire du gisement gazier Léviathan?

Suite aux décisions de la commission anti-trust israélienne concernant le consortium qui exploite les principaux gisements gaziers Léviathan et Tamar, le géant indien ONGC Videsh serait intéressé pour participer au capital du Léviathan. ONGC Videsh est actif dans 16 pays et a déjà investi 22 millions de dollars dans l’exploration énergétique dans le monde. Selon le quotidien financier indien The Financial Express, l’Inde pourrait être intéressée par un rapprochement avec Israël dans le domaine énergétique, afin de compléter son approvisionnement qui provient aujourd’hui d’Iran, d’Irak, du Koweït et d’Arabie Saoudite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *