L’incroyable soumission de la presse anglo-saxonne à la censure musulmane

Les réactions à l’attentat qui a décimé l’équipe du journal satirique Charlie Hebdo ont été unanimes en Occident pour dénoncer la barbarie de l’acte terroriste. Mais la manière de traiter le sujet dans la presse anglo-saxonne est pour le moins surprenante. Que ce soit le New-York times, le Telegraph, Reuters, Associated Press ou encore le Wall Street Journal, tous ont décidé de ne pas montrer d’images du journal satirique lorsque les dessins pouvaient représenter Muhammad, le prophète de l’islam. Ils ont opté pour une description des dessins, voire pour un floutage utilisé d’ordinaire pour masquer les contenus à caractère sexuel…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *