Lieberman passe définitivement dans le camp « anti-Bibi »

Après quelques mois de soi-disant neutralité entre les deux grands blocs politiques, Le président d’Israël Beiteinou Avigdor Lieberman a définitivement jeté son masque mercredi soir et montré que son aversion pour Binyamin Netanyahou passe très loin au-dessus des intérêts urgents de l’Etat.

Après l’intervention télévisée du Premier ministre pour annoncer sa demande d’immunité, suivie d’une réponse virulente et assez démagogique de Benny Gantz, Avigdor Lieberman a fait son choix: il a indiqué que son parti soutiendra l’initiative de Bleu-Blanc visant à constituer une commission parlementaire had hoc encore avant les élections afin de débattre de la demande du Premier ministre mais surtout pour lui faire barrage.Lire la suite sur lphinfo.com