Lieberman déterminé à un gouvernement d’union sans les religieux

Conforté par les sondages successifs qui lui annoncent le rôle de « faiseur de rois », Avigdor Lieberman continue de plus belle à poser ses conditions pour l’après-17 septembre. Il a répété qu’il ne soutiendra qu’un gouvernement national de large union mais sans les orthodoxes, sans Meretz et sans ceux qu’il appelle les « messianistes », à savoir Habayit Hayehoud-Ihoud Haleoumi.Lire la suite sur lphinfo.com