Liaison aérienne Israël-Maroc, ça se précise


De l’agitation dans l’air. Dans la foulée de l’annonce d’un “accord” entre le Maroc et Israël visant à “normaliser complètement” leurs relations, les compagnies aériennes de l’État hébreu ont fait part de leurs velléités d’ouvrir des lignes commerciales entre les deux pays.

Ainsi, Israir et El Al ont immédiatement évoqué, aux médias, être “prêtes” à établir des liaisons aériennes Israël-Maroc. Dans un communiqué, la compagnie El Al Israel Airlines a annoncé qu’elle “examinait la possibilité d’établir des vols directs”. Une liaison qui serait, poursuit le transporteur cité par l’agence de presse Reuters, “très populaire parmi la clientèle israélienne”.

Des démarches qui avaient débuté il y a plus d’un an

Jusqu’à présent, les Israéliens étaient autorisés à entrer au Maroc avec un visa spécial. Les touristes israéliens ou membres de la communauté juive marocaine pouvaient ainsi gagner le Royaume, depuis Tel-Aviv ou Jérusalem en empruntant des vols indirects et une escale dans d’autres destinations.

Avec l’annonce d’un rapprochement entre les deux pays, les prochains vols pourraient être directs, avoisinant les quatre ou cinq heures de vol. “El Al entamera les préparatifs opérationnels pour l’exploitation de vols directs vers Casablanca”, a annoncé la compagnie. Sous condition toutefois “d’obtenir toutes les approbations nécessaires des différentes autorités”.

D’après le journal financier israélien Globes, El Al prévoirait “au moins un vol quotidien”. Des démarches entamées “il y a d’un an” et les dirigeants de la compagnie avaient alors effectué un déplacement dans le Royaume afin de “tenter de lancer des vols quotidiens Tel-Aviv–Casablanca”. Gonen Usishkin, alors PDG d’El Al, s’était rendu au Maroc pour y rencontrer “des cadres de la compagnie aérienne nationale Royal Air Maroc (RAM) afin de promouvoir les liaisons aériennes directes qui n’ont finalement pas abouti”.

150.000 touristes potentiels en 2021 ?

Selon Globes toujours, fin 2019, c’est une délégation de la direction d’Israir qui se serait rendue au Maroc pour “tenter de lancer des vols directs et organiser des visites à Marrakech”.

Interrogé ce jeudi 10 décembre par Ynet, le PDG d’Israir Uri Sirkis a assuré que d’ici “quelques mois”, sa compagnie prévoit “vingt vols par semaine”. Et de poursuivre : “Si toutes les parties sont sérieuses, il sera possible d’ouvrir des lignes directes dans les trois mois”. D’autant que Israir est une compagnie qui dessert principalement des destinations en Europe et dans le bassin méditerranéen.

“Au moins 30.000 Israéliens visitent actuellement le Maroc chaque année en arrivant à la fois dans le cadre de voyages organisés et de groupes individuels”, évoque Uri Sirkis, cette fois interrogé par Globes. Pour le PDG d’Israir Airlines, d’ici 2021, il pourrait y avoir “potentiellement 150.000 touristes israéliens visitant le Maroc”. Des vols qui pourraient être commercialisés, selon la même source, entre 400 et 500 dollars pour un aller-retour ou un forfait compris entre 1200 et 1800 dollars pour des formules hébergement et incursions.

SOURCE: Telquel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *