L’humoriste Jean-François Derec: “Le jour où j’ai appris que j’étais juif”

L’humoriste Jean-François Derec. / © Philippe Hanula

Un bonnet rouge en guise de nez de clown. Une couleur inséparable de son personnage sur scène, Gérard Bouchard. Un loser attachant, et toujours à contre sens. Même au bout du fil, quand il s’embrouille avec la messagerie du téléphone rose.

Pendant vingt ans, Jean-François Derec est l’humoriste populaire à l’accent grenoblois. Aujourd’hui, il troque son bonnet rouge pour le chapeau noir de son père, sur la scène du théâtre de l’Archipel, à Paris.Lire la suite sur jforum.fr