Le major E: l’histoire d’un combattant hors-norme

Le major E est un officier des forces blindées israéliennes. Durant l’opération «bordure protectrice», un missile frappe le tank de E et le laisse blessé gravement. Apres deux semaines passées dans le coma et plus d’un mois de traitements, E entame un nouveau combat: retrouver son visage. Une histoire émouvante ou se rejoignent esprit combattif et médecine de pointe.

 

Entre la vie et la mort

Lorsque le missile a touché le tank de l’officier de Tsahal, près de deux semaines après le début des manœuvres terrestres à Gaza, les chances de survie de E était très faibles. Pendant plus de trois semaines, les médecins de Soroka se sont battus à leur tour pour essayer de sauver le soldat, qui souffrait de blessures graves à la tête, de la perte de son œil droit ainsi que de nombreuses traces d’impact causées par l’explosion et les débris. Au réveil du soldat, sa famille et les médecins poussent tous un soupir, mais ce n’est que le début.

Une volonté exemplaire

Débute ensuite le long processus de rétablissement: physiothérapie, soins continus et plusieurs opérations mineures, les chirurgiens de Soroka et l’officier s’attellent côte à côte à la tâche avec un seul objectif: le remettre sur pied au plus vite. E n’est toujours pas sur de retrouver la vue à son œil droit, mais il déclare sur un ton déterminé: «je vais retrouver 100% de mes capacités».

les marques

Une technologie « made in Israël »

Au-delà de ses blessures, E souffre aussi d’une détérioration de la peau de son visage sur lequel sont apparus de nombreuses taches noires après l’explosion. Et c’est là qu’entre en jeu le professeur Eyal Winkler qui est l’un des pionniers des soins régénérateurs au laser en Israël. Avec l’aide de la nouvelle technologie qu’il a mise au point, le professeur Winkler utilise le laser pour bruler la couche supérieure de l’épiderme et déclencher une réaction du métabolisme qui permet le développement d’une nouvelle couche d’épiderme. Une technologie qui a déjà été employée avec succès par le professeur pour des cas similaires durant l’opération «bordure protectrice»

Selon les dires du médecin, le processus avance bien et il est convaincu que E retrouvera son visage sous peu.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *