L’histoire de l’orange sioniste…de Jaffa

Greffer orange sur sionisme : Voilà qui donne un fruit au goût unique ! Même bien enfouie au plus profond de sa caboche, l’image de cet agrume est liée pour toujours au destin d’Israël.

Qui pourrait nier le particularisme d’une telle situation faite de juifs intellectuels, de juifs religieux, de juifs survivants de la Shoa, de tout, sauf de juifs-paysans et pourtant pour toujours associés à l’image d’un fruit et d’une ville : L’orange de Jaffa ? 

Jaffa : Le nom à peine prononcé, voilà que renaît l’une des villes les plus anciennes, les plus prospères, les plus peuplées de la région ! Une ville-tableau à la Jean-François Millet dans une version moyen-orientale où l’église est devenue synagogue et les champs de blé, des champs d’orangers à perte de vue…

Issues de l’espèce « Shamouti », les oranges ont une forme ovale et un goût sucré-acidulé très particulier qui en font le fruit dominant dans la région en particulier au 19ème siècle. Il faudra attendre les années 1970, ( sans jamais abandonner l’agriculture pour autant), pour qu’Israël soit amené à développer une économie industrielle, elle-même tirée vers la haute technologie.

Finies les Shamoutis

De nos jours, les « Shamoutis » ont presque disparu de la scène commerciale locale. Elles ont été supplantés par de nouvelles variétés plus faciles à cultiver, plus sucrées et qui ont une durée de conservation plus longue…

« L’histoire originelle de ces agrumes incarne celle du sionisme et du développement de l’Etat. Jusqu’au virage du 20ème siècle, la branche-agrume, bien vivace, était l’épine dorsale de la branche-économie sioniste émergente », confirme le « Ministère des Affaires Etrangères d’Israël » sur son site en date du 15 mars dernier.

En attendant, Israël va célébrer très prochainement ses 70 ans avec la création d’une application encore inédite « L’OR » – (abréviation d’Orange, mais aussi traduction du mot « lumière » en hébreu) – devenue l’application favorite , toutes catégories confondues, de la nouvelle « Nation Start-Up »… Section Jaffa ».

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *