L’histoire de ce Juif hongrois premier champion olympique de natation

Alors que le nageur américain Michael Phelps marque l’histoire avec ses multiples médailles et ses tâches rouges sur le corps, les débuts de l’âge olympique ont été marqué par un autre nageur, un Juif hongrois qui a gagné les premières médailles olympiques de l’ère moderne en natation.

Lors des premiers Jeux Olympiques de l’ère moderne à Athènes, en Grèce, un Juif hongrois nommé Alfred Hajos-Guttmann plongeait dans la Méditerranée pour concourir.

Hajos-Guttmann a gagné non pas une mais deux médailles d’or à Athènes, faisant de lui le premier champion olympique de natation. Le sport était un engagement physique et émotionnel pour Hajos-Guttmann, qui a appris la natation à 13 ans après que son père se soit noyé dans le Danube. Il a ensuite changé son nom d’Arnold Guttmann à Alfred Hajos, qui signifie «marin» en hongrois.

Plus qu’un athlète

Hajos-Guttmann n’était pas seulement un nageur. Il a remporté des titres nationaux en athlétisme, en saut d’obstacles, en football, et en lancer de disque. Il a également été entraîneur de l’équipe nationale de football hongroise.

Et quand il est revenu à participer aux Jeux Olympiques de nouveau en 1924, il a remporté une médaille en…architecture! Car pour mémoire, aussi étonnant que cela puisse paraître aujourd’hui, entre 1912 et 1948, les Jeux olympiques incluaient un « concours artistique » et Hajos-Guttmann a remporté la médaille d’argent dans cette discipline, ce qui constituait le plus grand honneur à cette époque.

Michael Phelps n’a rien à ce sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *