L’histoire cauchemardesque de cet israélien expulsé de Londres juste avant son mariage

Ce jeune homme a vécu un cauchemar. Actuellement étudiant dans une Yeshiva du quartier de Ramot, à Jérusalem, il avait prévu de convoler en juste noce avec sa promise, une anglaise, résidant à Londres. La date du mariage avait été fixée, les cartons envoyés, les billets d’avion réservés pour tous les proches. Bref, les préparatifs battaient leur plein.

Mariage interdit en Angleterre pour un touriste. Il y a un mois de cela, le futur marié entreprend des démarches auprès de l’ambassade britannique en Israël. Il explique naïvement  la situation et se voit opposer une fin de non-recevoir. La loi britannique interdit en effet à un touriste de se marier sur son sol. Non seulement les fonctionnaires ne lui octroient pas de permis, mais ils le signalent comme un élément susceptible de s’introduire clandestinement sur le territoire britannique.

La date du mariage approche et l’étudiant ne baisse pas les bras. Titulaire d’un passeport américain, il  estime pouvoir tenter sa chance. Aussitôt arrivé dans l’un des aéroports londonien, il est repéré et emprisonné dans un centre de détention pour migrants illégaux.

Chabbat en prison

Informée, la belle-famille fait jouer ses relations. Le quartier de Gateshead s’agite mais rien n’y fait. L’infortuné voyageur passera le chabbat en prison et sera expulsé le dimanche. Retour à la case départ. Le futur époux arrive brisé en Israël. Le mariage devait avoir lieu le lendemain.

La situation n’est pas simple. La plupart des invités, israéliens et américains sont déjà à Londres ainsi que les familles. Le marié, lui, est bloqué en Israël. Tous les scénarios sont envisagés. Rapatrier des centaines de personnes en Israël et organiser comme l’on peut un mariage alternatif.

Course contre la montre

En dernier recours, un membre de la famille se rend au ministère de l’Intérieur à Jérusalem. Il explique la situation et par chance, parvient jusqu’au bureau du ministre. Ce dernier (Arié Dhery), promet de tenter le tout pour le tout. Il ne reste que quelques heures. Après quelques coups de fil au ministère des Affaires étrangères, au consulat britannique et américain ainsi qu’au ministère de l’Intérieur britannique, le feu vert est donné.

Le secrétaire personnel d’Arié Dhéry appelle le marié qui n’y croyait plus. Ce dernier embarque sur le premier vol à Ben Gourion. Comme dans un film, il arrive dans la salle à Gateshead en même temps que ses invités. Inutile de décrire les retrouvailles, la ferveur sous la Houpa et l’ambiance sur la piste de danse.

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l’actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

4 pensées sur “L’histoire cauchemardesque de cet israélien expulsé de Londres juste avant son mariage

  • 5 novembre 2017 à 8:44
    Permalink

    Une fin heureuse, il n’empêche qu’avec un peu de jugeote ils auraient pu s’éviter un tas de problèmes. Longue vie aux époux.😚

    Répondre
  • 5 novembre 2017 à 9:42
    Permalink

    Meilleurs voeux de bonheur aux jeunes mariés !!!

    Répondre
  • 5 novembre 2017 à 9:43
    Permalink

    de tout coeur avec vous

    Répondre
  • 5 novembre 2017 à 10:53
    Permalink

    a partir du moment, ou la loi britannique interdit le mariage de touriste en GB, je ne vois pas pourquoi cette famille a braver cet interdit, les diplomates israeliens ont d autres choses a faire, que de s occupier de mariage.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *