L’Évangile de la femme de Jésus pourrait être authentique.

Un fragment de papyrus datant du 8e siècle après J.-C. suggère cette possibilité et provoque la controverse car si l’on en croit une série de rapports scientifiques fraîchement publiés, il désignerait le début des croyances chrétiennes.

Annoncé au cours d’une conférence à Rome par Karen King, de la Harvard Divinity School, l’ « Evangile de la femme de Jésus », un fragment de papyrus en écriture copte, contenait quelques formulations intrigantes.

Les mots « Jésus leur dit : ‘Ma femme’ (…) elle pourra être ma disciple (..) » sont visibles au centre du fragment. Initialement daté par King au 4e siècle, ce message qui nous est parvenu du passé résonne avec les débats actuels sur le rôle de la femme dans la Chrétienté et n’est pas sans rappeler les thèmes du roman à succès Da Vinci Code de Dan Brown.

 

Lire la suite sur JForum