L’étrange affiche (aussi en hébreu) placardée dans les rues de Téhéran

Régulièrement en Iran, des « associations » chapeautées et financées par le régime font paraître d’immenses panneaux publicitaires à travers les grandes villes du pays. Cette fois, il s’agit d’un combat en mer où les ennemis de la révolution islamique périssent noyés. Quant aux symboles, ce sont toujours les mêmes.

Alors que le ton monte entre certains pays occidentaux et le régime islamique de Téhéran, les mollahs relancent (poursuivent ?) la propagande en interne. Après les attaques contre deux pétroliers en mer d’Oman, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et les pays du Golfe pointent tous, un doigt accusateur en direction de l’Iran. Un porte-avion américain fait route vers le Golfe persique et de nouvelles troupes sont dépêchées dans la région.

Mais au pays des mollahs, la version officielle s’affiche sur les murs de la capitale. Depuis quelques jours, d’immenses affiches réécrivent l’histoire. « Nous les avons tous noyés », est t-il inscrit en persan, en hébreu et an anglais. On y aperçoit des navires qui sombrent en mer avec au loin, le dôme du rocher et sa coupole dorée.

Une affiche au message alambiqué

L'affiche placardée dans les rues de Téhéran
L’affiche placardée dans les rues de Téhéran

En y regardant encore de plus près, la mer qui engloutit ces bateaux est en fait un keffieh palestinien. Sur fond de crise en mer d’Oman,  le message parait quelque peu alambiqué mais le régime n’en est plus à une contradiction prêt. Que vient faire le conflit israélo-palestinien au beau milieu de ce carnage maritime ? Et surtout, qui donc s’est noyé (puisque le slogan est au passé) ?

Peut-être une allusion moderne à la scène biblique de la traversée de la mer rouge par les Hébreux ? Les Perses vengeant la noyade de l’armée du Pharaon ? Allez savoir. Tous s’accorderont cependant pour dire qu’une fois de plus, le régime iranien est uniquement parvenu à noyer…le poisson.

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

Une pensée sur “L’étrange affiche (aussi en hébreu) placardée dans les rues de Téhéran

  • Avatar
    18 juin 2019 à 20 h 48 min
    Permalink

    A vu de cette affiche, ils sont encore des affiches, donc de l’encre, du papier et bien sur de la colle, autrement dit les sanctions ne font pas suffisamment efficaces, il y a du chemin encore à faire………!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *