L’Etat islamique dans le Sinaï : mêmes objectifs, même barbarie

Un cadavre décapité a été découvert mercredi dans le Sinaï, en Egypte. Des résidents ont trouvé sur lui une note signée par l’Etat islamique sur laquelle les rebelles signifiaient que tous les « traîtres » subiraient le même sort. L’homme était accusé d’être un espion à la solde du Mossad. C’est le huitième meurtre ainsi perpétré dans la péninsule en moins d’un mois par un groupe qui se fait appelé Ansayr-Bayt al-Maqdis et qui est connu pour sa filiation à l’Etat islamique. La victime était apparemment du village de Sheikh Zuwaid. Ansar Bayit al-Maqdis, le groupe terroriste le plus puissant et le plus impitoyable dans le Sinaï, a déclaré le mois dernier qu’il avait décapité quatre égyptiens pour avoir fourni à Israël des renseignements qui avaient provoqué un raid aérien tuant trois de ses terroristes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *