L’Espagne : changeons les accords de Schengen

Sachant que la femme de Coulibaly est passée par Madrid pour passer en Turquie, puis en Syrie, le ministre espagnol de l’Intérieur Jorge Fernandez Diaz a déclaré dimanche qu’il est pour une modification du traité de Schengen permettant l’absence de contrôles aux frontières afin de limiter les mouvements des combattants islamistes de retour vers l’Europe venant du Moyen-Orient.

« Nous allons soutenir les contrôles aux frontières et il est possible que, par conséquent, il sera nécessaire de modifier le traité de Schengen, » a-t-il déclaré au quotidien El Pais avant une réunion ministérielle sur le sujet à Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *