Les villes les plus chères du monde. Tel Aviv classé 16ème sur 400.

Le groupe de consulting Mercer a publié la version 2017 de son étude sur les villes les plus chères du monde. L’étude de Mercer est conçue pour aider les entreprises à déterminer les niveaux de rémunération de leurs employés expatriés. New York est utilisée comme point de référence  et toutes les villes sont comparées à celles-ci, de même que le dollar sert de monnaie de référence pour comparer le coût de la vie.
L’étude porte sur plus de 400 villes sur les cinq continents et mesure le coût comparatif de plus de 200 éléments, tels que le logement, les transports, la nourriture, les vêtements, les loisirs et autres biens de consommation.

Selon Mercer, si la capitale de l’Angola figure en première position, c’est à cause du prix élevé des biens et du coût élevé de la sécurité (y vivre en sécurité coûte cher). Si l’Angola est considéré comme un pays en développement, avec un indicateur de développement humain (IDH) à 0,53 (il est 153ème sur 191 pays), sa capitale est portée depuis une dizaine d’années par l’exportation de pétrole (des gisements sont présents dans le pays) et un boom de la construction.

On trouve ensuite Hong-Kong, 2e ville du classement. Avec ses 7 millions d’habitants, la cité-Etat est devenue une place financière mondiale et la coût de la vie y est particulièrement élevé, notamment à cause de sa monnaie forte  par rapport au dollar. Tokyo, la capitale japonaise, arrive elle sur la dernière marche du podium.

 

Lire la suite sur israelvalley.com