Les Verts britanniques plus hostiles que jamais envers Israël

Dans une interview au Jewish Chronicle, avant les élections générales du 7 mai, Natalie Bennett, leader des Verts britanniques déclare « Nous devons faire passer ce message dans tout l’état israélien ; le droit international et les droits de l’homme doivent être respectés… Le boycott d ’Israël fait partie de la politique du parti vert. C’est un domaine vraiment difficile, mais j’entends soutenir cette politique ». Le manifeste 2015 du parti, rendu public cette semaine, appelle à suspendre l’accord d’association entre l’Europe et Israël, en vigueur entre l’Europe et Israël depuis 2000, et qui équivaut à plus de 1,5 milliard de dollars accordés chaque année par l’UE à Israël, selon le Jewish Chronicle. Benett, ancienne journaliste née en Australie, a déclaré au journal que l’accord «  doit être subordonné au respect des droits de l’homme et de la loi internationale. Tant qu’Israël ne se plie pas au droit international, nous n’avons pas à respecter cet accord. » « Nous devons arrêter les ventes d’armes à Israël, mais aussi à l’Arabie Saoudite », a ajouté la représentante des Verts, soulignant également : « la place de l’Angleterre dans le monde devrait être celle d’un champion des droits de l’homme et de la démocratie ».Ceci malgré les protestations de certains groupes du lobby israélien britannique contre les déclarations de plusieurs verts comme Tanya Williams, candidate du Parti Vert, qui a qualifié cette semaine Israël d’« état raciste et d’apartheid », ou encore Sharer Ali, vice-président des Verts qui a déclaré lors d’un rassemblement à Londres que « Ce n’est pas parce que vous commémorez du Jour du Souvenir de l’Holocauste que vous avez tiré les leçons de l’histoire »…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.