Les trois arabes qui ont assassiné Avraham Ben Tsion se retrouvent avec un acte d’accusation pour crime

Un acte d’accusation a été présenté ce mardi au sujet d’Avraham Ben-Tzion, 63 ans, qui a été assassiné lors d’une attaque planifiée de délit de fuite par des assaillants arabes en Samarie le mois dernier. Sa mort a déclenché l’indignation des Israéliens quand ils ont appris que les autorités israéliennes ont classé cette affaire d’assassinat en le qualifiant de crime et non d’attaque terroriste.

L’acte d’accusation a été présenté à un tribunal militaire contre les trois suspects, Amir Juwad Hamad Bani Jaber, Nadbar Basam Abd Alhamid Abu Katab et Mohammed Tahar Basam Bani Gama. Tous les trois sont des résidents du village d’Akraba. Ils sont accusés d’homicide volontaire, de vol par effraction, d’abandon de blessé. Cet acte d’accusation perturbe les procédures judiciaires antérieures. Les trois suspects ont déjà admis qu’ils prévoyaient d’attaquer leur victime, de l’asperger de gaz lacrymogène et de voler sa voiture. Seulement, durant le vol de la voiture de Ben-Tzion à Alon Junction, ils l’ont écrasé, le blessant et le laissant mourir de ses blessures. Sa mort est intervenue le lendemain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *