Les tensions montent aux funérailles de Reham Dawabsheh

Les tensions montent aux funérailles de Reham Dawabsheh, troisième victime de l’incendie criminel d’une maison arabe dans le village de Douma. Le cortège funèbre pour Reham Dawabsheh a commencé, avec des marcheurs portant des drapeaux ouvertement du Hamas et appellent à la vengeance. Les responsables de l’OLP, pour ne pas être en manque, ont carrément condamné le gouvernement d’Israël, alors que l’enquête n’est pas achevée, que les coupables ne se sont pas prononcés, mais les Palestiniens n’ont jamais eu besoin de preuves pour incriminer Israël.

La troisième victime de l’incendie criminel du 31 juillet, Reham Dawabsheh, a succombé à ses blessures tôt lundi matin. Reham, 27 ans, a été grièvement blessée dans l’attaque et a souffert de brûlures qui ont touché 90 pour cent de son corps. Elle a lutté pour sa vie au Centre médical Sheba à Ramat Gan pendant un peu plus de cinq semaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.