Les rives de la Mer Morte se transforment en gruyère

Tout a commencé en 1998, sur la place du camping du kibboutz Ein-Gedi. Un endroit bondé de visiteurs chaque fin de semaine. Le premier cratère a été comblé par du gravier. Mais quelque temps plus tard l’homme d’entretien a vu la terre s’effacer sous ses pieds et s’est retrouvé dans un trou de 3 mètres de profondeur. Un an plus tard un agriculteur a été happé dans la palmeraie. Aujourd’hui le camping est fermé et 100 hectares sur les 150 de la palmeraie sont clôturés et entourés de fils de fer barbelé. Le danger étant trop grand. (Crédit photo: Omer shatz)

On s’en souvient, il y a six ans, une doline comme on les appelle en géologie a démoli une partie de la route 90 qui longe la Mer Morte (route qui mène de Kiryat Shmona au nord, à Eilat dans le sud). On se souvient aussi du pont qui aurait dû permettre le passage de cet endroit sans problème. Ce pont a coûté 55 millions de shekels et a été construit selon les critères les plus stricts. Aujourd’hui, il ne sert plus à rien. Les fissures sur les routes et chemins aux alentours sont visibles. Tout ceci s’ajoute aux conditions de vie déjà difficiles dans cette région. Une impression de chaos flotte dans les airs.

La plage publique, seul bord de mer gratuit autour de la Mer Morte, est aujourd’hui fermée. Une énorme doline occupe les lieux. Le restaurant et la station-service sont désertiques et font penser à un lieu dévasté par une épidémie. Les habitants de la région se désolent. Ils rappellent que la route 90, longeant le bord de mer, est fréquentée par 1 million de véhicules par an, que le niveau de la mer a baissé de 29 (!) mètres et continue à perdre 1 mètre par an. Les usines du côté israélien et du côté jordanien en sont les responsables.

Qu’est-ce qu’une doline?

La région a en sous-sol une couche de sel solide. Quand la mer se retire, les eaux des nappes phréatiques viennent en contact avec la couche de sel, la dissolvent laissant un vide sous la croûte supérieure qui s’écroule.

On rapporte qu’il y aurait déjà autour de la Mer Morte quelque 5 000 dolines. Certaines atteignent 30 mètres de diamètre et de même en profondeur. Avec humour certains habitants pensent que bientôt un « tourisme de dolines » se développera…

Les riverains essaient de tirer le meilleur parti possible de la situation. « Même si nous sommes face à une tragédie, et le retrait de la mer est effectivement tragique, il n’en faut pas moins considérer les possibilités offertes par la présence des dolines. Nous pouvons chercher des diamants de sel et, parallèlement à l’étude des trous géants par des géologues, une visite des dolines est un événement exceptionnel, car ces crevasses sont magnifiques » déclare Eli Raz, le plus célèbre chercheur israélien de dolines qui propose également aux touristes la visite des trous béants. Cette région, autrefois haut lieu du tourisme, est devenue une réserve naturelle unique au monde.

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *