Les rebelles Houthis quittent le palais présidentiel d’Aden

Les forces rebelles Houthis, alliés de l’Iran, se sont retirés du palais du président yéménite d’Abed Rabbo Mansour Hadi au sud d’Aden tôt vendredi marin. Des raids aériens de la coalition dirigée par l’Arabie saoudite ont bombardés le site durant la nuit. La veille, les rebelles s’étaient emparés du complexe bâti sur la colline un jour, après de violents combats avec les partisans de Hadi, qui se sont réfugiés en Arabie Saoudite avant les bombardements. « La milice Houthi et leurs alliés se sont donc retirés avant l’aube du palais Al-Maashiq, » a déclaré un haut fonctionnaire à Aden, qui n’a pas voulu être nommé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *