Les questions dérangeantes de Meyer Habib au chef de la diplomatie libanaise

Audition du ministre libanais des Affaires étrangères – « le Hezbollah a du sang français sur les mains » – « le Hezbollah est antisémite » – boycott d’Israël dans la francophonie.

Nous avons auditionné par visioconférence le 10 juin en commission des affaires étrangères le ministre libanais des Affaires étrangères Nassif HITTI.

Mon intervention et ma question portaient sur l’emprise totale de l’organisation terroriste chiite pro-iranienne Hezbollah sur le Liban. J’ai évidemment rappelé l’attentat du Drakkar, de la rue de Rennes mais aussi contre le centre juif de Buenos Aires en 1994.

J’ai également dénoncé le scandale du boycott d’Israël par l’Organisation internationale de la Francophonie du fait du veto systématique du Liban. Depuis des années, je me bats pour que la France mette fin à ce boycott des 850.000 francophones d’Israël. C’était d’ailleurs l’objet de ma première question au gouvernement en 2013. Jusqu’à présent, pas un geste du Quai d’Orsay.

Après une longue série de questions, le ministre m’a immédiatement répondu.

Comme je le dis, sa liberté de parole est quasi-inexistante. Ma conviction est qu’il est totalement bâillonné par le Hezbollah.

Réponse sans surprise à Meyer Habib

Sans surprise donc, sa réponse reprend les rengaines et formules habituelles. Pour ceux qui croient encore à la fausse équation « des territoires contre la paix », je rappelle qu’Israël a quitté le territoire libanais jusqu’au dernier cm2 en 2000. A-t-il gagné la paix pour autant ? Au contraire…

C’est sans doute ce logiciel périmé qui, du reste, a conduit le Liban à la situation désastreuse qui est aujourd’hui la sienne.

Si nombre d’États arabes avancent sur le chemin de la normalisation avec Israël, on n’est manifestement pas près d’une paix avec le Liban…

A noter, plusieurs questions de députés de la majorité LREM-Modem, obsédés par Israël, sur le plan à venir d’extension de souveraineté à la Vallée du Jourdain. Alors que le Liban est asservi par l’Iran via le Hezbollah, que le pays est au bord de l’effondrement économique, politique et social, noyé par un tsunami de réfugiés syriens, encore et toujours la même obsession…

Retrouvez ma question : https://youtu.be/jDhirmexGLI

La réponse du Ministre : https://youtu.be/iUmyYDu-Ur4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *