Les premiers djihadistes chinois!

PEKIN – Le gouvernement de la Chine a allégué que plus de 100 individus de la minorité musulmane Ouïgours qui ont fui la Chine étaient sur leur chemin du djihad et que certains étaient impliqués dans des activités terroristes. La Thaïlande a été sévèrement critiqué par les Nations unies et l’Union européenne pour avoir expulsé 109 Ouïghours vers la Chine, où les militants disent qu’ils font face à la persécution, au lieu de les envoyer vers la Turquie.

Cette minorité musulmane turcophone de la région extrême ouest de la Chine du Xinjiang vivent une répression culturelle et religieuse ainsi qu’une marginalisation économique.  Le ministère de la Sécurité publique chinoise a déclaré que les 109 «immigrants illégaux» étaient sur leur chemin « pour rejoindre le djihad » en Turquie, en Syrie ou en Irak, et que 13 d’entre eux avaient fui la Chine après avoir été impliqué dans des activités terroristes. Le rapport a également affirmé qu’une enquête de la police chinoise avait découvert que plusieurs cellules recrutaient pour le jihad, et que les diplomates turcs de certains pays d’Asie du Sud-Est ont facilité le mouvement illégal de personnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *