Les portraits de Khomeiny brulés à Téhéran pour le nouvel an iranien

Les Iraniens et en particulier les jeunes à travers l’Iran ont défié le régime des mollahs et ses mesures de sécurité à grande échelle, en célébrant joyeusement la Fête du Feu, la veille du dernier mercredi de l’année iranienne qui se termine demain. Dans la capitale iranienne, les portraits de l’Ayatollah Khomeiny, le fondateur du régime, ont généreusement alimenté les feux de joie dans le quartier de Valenjak. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *