Les parents des soldats tombés au combat appellent à interdire « Briser le silence »

« Il est normal de critiquer l’armée israélienne, mais pas de mentir, » déclare le père du sergent Yehonatan, Yaakov Einhorn. « Il est temps pour le gouvernement de briser le silence des gens sains d’esprit en Israël, et de supprimer cette organisation anti-israélienne, » ajoute la mère du sergent chef Amit Bosidan.

Les parents des soldats tombés au combat ont envoyé une lettre au ministre de la Défense Moshe Yaalon mardi pour protester contre l’organisation « Briser le silence » et l’exhortent à travailler sérieusement pour interdire le groupe. Depuis sa fondation en 2004, le groupe d’anciens soldats israéliens a recueilli les témoignages d’anciens combattants qui ont décrit, en apportant de faux témoignages, le comportement inapproprié ou illégal contre les Palestiniens. C’est en vérité une opération de démoralisation des jeunes et de délégitimation d’Israël. Une opération téléguidée par les Palestiniens eux-mêmes, au même titre que BDS. Ils se servent de la crédulité ou de la mauvaise foi d’anciens soldats qui cultivent la haine de soi.

« Ces derniers jours, il a été rendu public que ces organisations israéliennes qui minent l’Etat sont financées par des gouvernements étrangers et sont derrière la persécution des soldats de Tsahal, alors que ceux-ci combattent nos ennemis. Ces organisations font tout leur possible pour recueillir des faux témoignages contre eux, de mettre la peur dans leurs cœurs, pour les transformer en criminels de guerre, » déclarent les parents dans leur lettre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.