Les nouvelles dispositions de Tsahal ne font pas l’unanimité

L’armée israélienne a annoncé dimanche qu’elle retirait ses troupes des communautés limitrophes de la bande de Gaza à partir de jeudi, et a déclaré que les soldats resteront sur leurs gardes concernant trois communautés adjacentes à la frontière. La décision a soulevé l’indignation des résidents du sud, précisant que le gouvernement n’a pas tenu sa promesse faite lors de l’opération Bordure protectrice, selon laquelle une clôture de sécurité avancée serait construite le long de la frontière.

Dans le cadre de la nouvelle décision de Tsahal, de nouvelles mesures de sécurité comme des clôtures électroniques seront fournies aux communautés situées à une distance de plus d’un kilomètre de la bande de Gaza. Les soldats continueront de protéger les kibboutzim de Nahal Oz et de Kerem Shalom, ainsi que la communauté de Netiv Haasara.

L’armée a déclaré que la décision a été prise « après une évaluation de la situation de sécurité, en vertu de la compréhension que la protection de Tsahal propose aux résidents des communautés frontalières de Gaza, arguant que celle-ci  est optimale, et en coordination avec les chefs des communautés. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *