Les négociateurs syriens : « Pas de discussions jusqu’à ce qu’il se rase la barbe »

Bashar Jaafari, le négociateur en chef du régime de Bachar al-Assad lors des pourparlers de paix de Genève, a dit qu’il ne parlerait pas au négociateur en chef de la délégation de l’opposition syrienne Mohammed Alloush à moins qu’il ne se rase la barbe. Alloush, un musulman pieux et un haut dirigeant de la faction rebelle islamiste Jaish al-Islam, est le négociateur en chef pour le haut Comité des négociations (HNC) des groupes d’opposition syriens.

Des pourparlers indirects ont commencé lundi à Genève après le succès relatif d’un cessez-le-feu le mois dernier, mais pour l’instant, ils se composent de pourparlers de proximité : les négociateurs de l’ONU parlent aux deux parties séparément. Jaafari attaque personnellement Alloush en arabe mais n’est pas susceptible de continuer les discussions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.