Les musulmans pakistanais veulent par la violence terroriste influencer le vote

Cinq membres des forces indiennes de sécurité ont été tués dans un attentat suicide contre un camp dans le nord du Cachemire tôt vendredi. Les terroristes intensifient la violence dans une région indienne convoitée par les musulmans près de la frontière avec le Pakistan.

La dernière attaque a eu lieu dans le secteur d’Uri du Cachemire près de la frontière militarisée. Le Cachemire doit voter pour une nouvelle assemblée au sein de l’État, ont indiqué des responsables, et l’attaque intervient quelques jours avant le vote.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *