Les liens entre un ancien directeur du Shin Bet et les manifestations anti-Netanyahou

Que le mouvement légitime de protestation sociale dû à la crise du Corona ait été confisqué par des milieux gauchistes et anarchistes n’est plus un secret. Les slogans d’une rare violence envers le Premier ministre et sa famille tout comme les agressions envers des policiers ou des journalistes, sans rapport aucun avec la conjoncture sociale, en sont une preuve. Mercredi, une révélation vient confirmer cette tendance qui indique une évolution inquiétante d’une partie de la société israélienne, celle qui est frustrée d’avoir perdu le pouvoir et de ne plus arriver à le reprendre par les voies démocratiques.Lire la suite sur lphinfo.com