Les Juifs et la supériorité…

Y-a t’il réellement une supériorité des juifs ? Ils sont plus intelligents. Ils sont plus riches. Ils sont très malins. Ils s’entraident pour tout. Ils se désignent sous le nom de peuple élu. Les juifs ont trop d’avantages sur les autres peuples. Cela explique tous ce que ce peuple a dû supporter. Voici les grandes lignes des questions-réponses de la terre entière. Par José Boublil.

Les juifs sont-ils un peuple élu? Si on ne croît pas en Dieu, la question devra être évacuée puisqu’il est question d’une élection divine. Alors, mes chers amis athée passez donc votre chemin, et ne nous ressortez pas cet argument. Pour les croyants les juifs vous confirment: nous sommes les élus de Dieu. Mais en aucun cas élu pour être vainqueur en tout: la santé, l’argent, le bonheur. Non, nous sommes élus pour porter un fardeau très lourd, celui des 613 lois juives à respecter. Mieux: vous les peuples du monde, en suivant seulement 7 lois de façon correcte, vous vous hissez au niveau des juifs les plus sages. Alors, que voulez-vous donc? Notre élection est l’inverse d’une hiérarchie.

Les juifs sont-ils plus intelligents que les autres? C’est intéressant, car nos rabbins, ceux qui nous donnent la marche à suivre, disent le contraire. Ils affirment qu’en matière de sciences, on est comme les autres. Pourtant, on doit bien constater que les proportions de mes compatriotes dans les Prix Nobel , les « Medaille Fields », ou la médecine de haut niveau sont totalement déséquilibrées: nous devons représenter 200 fois plus que les autres occidentaux.

La réponse devrait interdire tout rejet des juifs, tout antisémitisme, car évidemment il n’y a aucune part de génétique dans cette affaire. Les cellules des juifs sont celles des autres. Pas d’autre débat.

Lire et écrire

Première explication: depuis 3000 ans, ce peuple a l’obligation de lire et d’écrire correctement. Les autres sont très en retard. Ils n’ont commencé que 1000 ans plus tard pour ce qui est des hommes d’église et des aristocrates. Tout le reste du peuple a appris il y a cent ou deux cent ans. Cet apprentissage a forcé à faire fonctionner ses neurones, progresser culturellement.

1000 ans de plus et les centaines d’années suivantes , les scribes ou intellectuels ont étudié le Talmud. Des textes très complexes, des thèmes très forts pour l’époque: l’astronomie, la finance, l’agriculture avec ses règles mathématiques de prélèvements, de jachère, le droit pénal et le droit civil , les règles du Chabbat etc…plus de vingt volumes énormes chargés de connaissances générales sur le monde extraordinaires.

Les gens devenaient très vite des personnes cultivées, raffinées même, face à la population ambiante quasiment inculte.

Ces positions intellectuelles associées à l’exercice d’une religion trop différente, avec un soupçon dramatique de déicide,  conduit à des pogroms, des spoliations, des poursuites . Les juifs devaient alors apprendre à se cacher, à se sauver, parfois à se convertir, pour survivre. Là encore, ils apprirent à faire fonctionner leur tête plus que de raison.

Regroupement familial…

Enfin, un petit détail amusant : les rabbins demandent aux juifs, lorsqu’ils doivent quitter un lieu pour un autre, de s’assurer que la ville choisie ait un mynian (10 hommes pour pouvoir prier correctement ensemble). Or ces fameux juifs on respecté ce principe, en choisissant carrément les très grandes métropoles du monde dans la grande majorité des cas.New York c’est près de 4 millions de juifs , Paris c’est 300 000 etc…

Or, si vous voulez être un crack dans un domaine scientifique la résidence dans ces grandes villes donnent accès à une éducation de haut niveau, des rencontres de chercheurs brillants, des laboratoires sur-équipés, etc…Inversement, en vérifiant les adresses des Nobel, on peut imaginer que ces savants viennent à 99% de ces grandes villes…Jamais du Montana ou de l’Arizona .

Avec cet ensemble de choses, les juifs sont clairement plus intelligents que la moyenne, n’en déplaise à certains. Mais leurs choix n’ont jamais été de surpasser les autres; parfois ils s’en seraient bien passé.

My tailor is rich ?

Une autre question qui fâche tant de gens: les juifs sont-ils plus riches que les autres ? Avec ce que j’ai essayé de montrer ci-avant, à savoir que, en dépit de la volonté de l’être, les juifs sont plus intelligents en moyenne que les populations autour. On peut comprendre que cet avantage a nécessairement un impact sur la création de richesse : les juifs sont souvent entreprenants, mais aussi des médecins brillants, ou des avocats de haut niveau, des financiers exceptionnels. Ainsi, c’est vrai qu’ils sont mieux classés en moyenne que les occidentaux non-juifs.

Seulement précisons deux points: d’abord, il y a énormément de pauvres chez les juifs; dans tous les pays où ils
sont installés. C’est important de le dire , car cette couche de la population , cette misère , n’a pas épargné le peuple « élu ». Ensuite, si on regarde les grandes fortunes françaises, ni Arnault, ni Pinault, ni feu Mme Bettencourt ne sont juifs; pas plus que Bill Gates, Warren Buffet, Jeff Bezos , ou Carlos Slim.  L’argent aussi est bien réparti en faveur des juifs, mais il n’y a pas d’anomalie particulière.

J’ai deux amours …

Dans tout cela, la grande question est : quel est l’amour de tous ces juifs de France pour leur mère patrie?
Suspicion terrible lancée par les pires antisémites. A travers les âges, nous aurions mis du sang de bébés chrétiens
dans nos pains azymes. Nous aurions trahis nos frères chrétiens, comploté . Pourtant la prison du capitaine Dreyfus,
le courage de nos soldats morts pour la France n’ont pas suffi à retenir le zèle criminel de Pétain, de Laval ou de Bousquet.

Pourtant, nous n’avons jamais sifflé la Marseillaise; et je me souviens lorsque mon père z »l et moi, en 1968, nous nous sommes levé devant notre téléviseur , les larmes coulant sur nos joues en écoutant cette belle Marseillaise en l’honneur de notre Colette Besson.

Ce sera toujours ainsi: nous aimons le pays qui nous accueille, comme Dieu nous l’a demandé ; et nous savons qu’il faudra prouver et prouver ; mais nous n’avons pas peur d’être dans le droit chemin.

José Boublil

José Boublil

Chef d’entreprise dans les nouvelles technologies, ancien associé du cabinet Deloitte, sioniste convaincu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *