Les Juifs argentins veulent que l’attentat contre AMIA soit une « priorité nationale »

Les dirigeants juifs argentins appellent le gouvernement du pays à se concentrer sur l’enquête concernant l’attentat à l’explosif particulièrement puissant au centre juif AMIA, qui a fait 85 morts et plusieurs centaines de blessés, et d’en faire une « priorité nationale ».

Les intervenants à la cérémonie lundi à l’emplacement du bâtiment reconstruit ont également remercié le gouvernement d’avoir annuler l’accord avec l’Iran qui voulait enquêter conjointement sur l’attentat de 1994, que l’Iran justement est accusé d’avoir commandité.

Le Président Mauricio Macri, qui a annulé le mémorandum d’accord avec l’Iran en décembre dernier dès sa première semaine en fonction, a assisté à l’événement pour la première fois en tant que président, mais est parti tôt. D’autres membres de son cabinet sont restés pendant toute la cérémonie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *