Les islamistes perdent une bataille en Suisse

La Suisse ne cède pas face aux revendications islamistes, qui exigeaient que les élèves musulmans ne serrent pas la main de leur enseignante rapporte le Point. Il est « possible en tant qu’enseignante d’exiger » qu’un élève vous serre la main. Conséquence, refuser de le faire en « raison du sexe ou des motivations religieuses » n’est pas autorisé. C’est ce qu’ont décidé les autorités du canton de Bâle-Campagne, qui avaient été sollicitées par la direction du collège proche de Bâle (Suisse). L’école était confrontée au cas de deux jeunes garçons syriens qui refusaient de serrer la main de leurs professeurs, un geste de « respect », qui a cours en Suisse au début et à la fin des cours. Dans le doute, la direction de l’établissement avait mis en place une dispense pour ces deux collégiens.

« Sur la base des résultats de l’analyse juridique, l’école secondaire de Therwil annulera son règlement intermédiaire et mettra en oeuvre la poignée de main pour ces élèves. En cas de non-respect de cette règle, des sanctions prévues par la loi seront appliquées », indique encore la Direction cantonale, qui se refuse à tout renseignement sur les procédures en cours. Si les élèves continuent à refuser de serrer la main de leurs professeurs, les parents risquent un avertissement, voire une amende pouvant aller jusqu’à 5 000 francs suisses (4 521 euros).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *