Les héros de Tel-Aviv

La vigilance et la bravoure des Israéliens ont empêché que l’attaque terroriste à Tel-Aviv ne finisse par un scénario bien plus tragique. Le conducteur du bus a lutté avec le terroriste après avoir reçu deux coups de couteau à la poitrine, ralentissant ainsi les projets du terroriste. Les forces en présence sur les lieux ont fini par neutraliser le terroriste qui avait fui.

Dix-sept personnes ont été blessées par un terroriste qui est monté à bord d’un bus dans le centre de Tel-Aviv et a poignardé le conducteur et les passagers. L’incident aurait pu se terminer en bain de sang si ce n’était la bravoure du chauffeur de bus et des forces de l’administration pénitentiaire.

Une des personnes blessées dans l’attaque est le chauffeur du bus, Herzl Biton, 55 ans, père de trois enfants et chauffeur de bus depuis plus de 23 ans. Biton s’est battu avec le terroriste tout en supportant deux blessures à la poitrine qu’il a reçues lors de l’attaque. Il est dans un état modéré et actuellement en chirurgie. Le conducteur aurait appelé un ami juste après l’attaque et a déclaré : « Un terroriste m’a attaqué, je sens que je vais mourir. S’il te plaît, promets-moi de t’occuper des enfants. »

conducteurLe chauffeur du bus, Herzl Biton

La nièce du conducteur a dit que son oncle avait déjà arrêté le bus parce que quelqu’un est monté à bord avec des bagages suspects. « S’il n’avait pas été blessé, il l’aurait neutralisé, » a-t-elle ajouté. « C’est quelqu’un de fort. » Le commandant de la police du district de Tel-Aviv, Bentzi Sau, a dit que « l’attaque a immédiatement commencé dès que le terroriste est monté dans le bus », et a ajouté que « après avoir blessé le conducteur il a continué à poignarder d’autres passagers. » 

Il a ensuite fui le bus et a été pourchassé par un groupe de l’unité Nah’chon des services pénitentiaires d’Israël qui se trouvaient dans la zone, car ils devaient prendre en charge un prisonnier au Palais de justice. Benny Butershvilli, le commandant des forces de l’unité, a déclaré que les forces avaient remarqué que quelque chose n’allait pas : le bus était à un feu vert et ne bougeait pas. Peu de temps après, le terroriste a quitté le bus à pied et a tenté de s’enfuir et les hommes ont commencé à le chasser.

naconDeux combattants de l’unité Nah’chon

« Trois combattants de l’unité Nah’chon ont sauté de la voiture, ont repéré le terroriste et ont commencé à le pourchasser. Nous avons tiré sur les jambes et il s’est effondré. Nous l’avons ensuite menotté et avons attendu la police qui était déjà en route. » Le ministre de la Sécurité intérieure, Yitzhak Aharonovitz, a salué « la réponse rapide et efficace : « C’est exactement la façon dont les gens devraient réagir quand un terroriste tente de nuire à des passagers innocents. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *