Les grands-parents ont sauvé des Juifs pendant la Shoah, Yad Vashem a sauvé leurs petits-enfants d’Ukraine

L’Institut du souvenir de la shoah (Yad Vashem) a aidé les descendants des Justes parmi les Nations en Ukraine. Certains d’entre eux ont été exfiltrés, d’autres sont arrivés en Israël. « C’est un tournant historique », a déclaré le président de l’Agence juive.

Des familles de réfugiés d’Ukraine, descendants de Justes parmi les Nations, ont ainsi débarqué en Israël depuis le début de la guerre. Il s’agit d’une opération de sauvetage menée par Yad Vashem en coopération avec l’Agence juive, le Joint et le ministère des Affaires étrangères.  » Nous considérons qu’il est de notre devoir d’aider les descendants des Justes parmi les Nations aujourd’hui. Pendant les jours sombres de l’histoire, ils ont choisi d’être un grand rayon de lumière dans l’obscurité. Aussi, c’est à notre tour de tenter d’atténuer la dure réalité qui leur est imposée « , déclare le président de Yad Vashem, Danny Dayan.

Ainsi, Yad Vashem a assisté les familles des descendants des Justes parmi les Nations. Qu’il s’agisse d’aide alimentaire ou de leur exfiltration d’Ukraine. En outre, pour ceux qui le désirent ils sont acheminés vers Israël.

Les grands-parents ont caché un soldat juif

Parmi eux Misiuk et sa fille Elizabeth, âgée de 13 ans. Ils ont fui la ville de Kharkiv. Misyuk est la petite-fille de Tatiana et Ivan Permut. Ils ont caché un soldat juif de l’armée soviétique dans leur maison pendant la shoah. Son bataillon a été assiégé par les Allemands mais il a réussi à s’échapper. Le couple s’est occupé de tous les besoins du soldat. Il est resté chez eux jusqu’à ce qu’il décide de partir et de rejoindre les forces combattantes. Ainsi, en 1998, Yad Vashem les a reconnus comme Justes parmi les Nations.

A gauche, Missyuk et sa fille Elizabeth, âgée de 13 ans, accueillies par Katya Gossrov, une employée de Yad Vashem

Misiuk et sa fille vont d’abord séjourner chez Katya Gossrov, une employée de Yad Vashem qui a œuvré pour les faire venir en Israël. Yad Vashem fournira une assurance maladie à Missyuk et à sa fille. Ceux qui accueillent les familles des Justes parmi les Nations recevront par ailleurs, un financement pour la nourriture. Quant aux articles de première nécessité, ils sont aussi pris en charge.

La grand-mère a abrité une famille juive qui fuyait les nazis

Miroslava Katruk, 34 ans, a atterri en Israël avec ses deux jeunes enfants, Alexander, cinq ans, et Anastasia, trois ans. Elle a été sauvée de la région de Vinnitsa. Katruk est la petite-fille de la Juste parmi les Nations Yelena Grinchik. Elle a fourni un abri, de la nourriture et des soins médicaux à une famille juive qui se cachait des nazis. En 2018, Grinchik a été reconnu comme Juste parmi les Nations par Yad Vashem.

La famille Katruk à Ben Gourion

« Nous sommes si heureux d’être enfin ici », a-t-elle déclaré à son arrivée dans le pays. « La réalité est devenue insupportable, les enfants ne comprennent pas vraiment ce qui se passe. Mais maintenant que nous sommes en sécurité, nous pourrons souffler un peu. C’était très difficile pour eux. J’espère que la guerre ne durera pas et que nous pourrons retourner dans notre famille et ensuite dans nos vies. »

L’opération de sauvetage de Katruk et de sa famille était complexe. Elle comprenait l’aide de responsables israéliens et polonais. Car en plus de sauver la famille d’Ukraine, ils avaient également besoin de documents de voyage. Mais la famille a été rapidement prise en charge par l’ambassadeur d’Israël en Pologne Yaakov Livneh et Benny Lidsky de l’Agence juive. « C’est un tournant historique », a déclaré Yaakov Hagoel, président de l’Organisation sioniste mondiale et président par intérim de l’Agence juive.

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.