Les frappes aériennes qui n’empêchent pas l’avancée de l’Etat islamique

Les Etats-Unis et ses alliés ont mené deux douzaines de frappes aériennes contre les terroristes de l’Etat depuis vendredi, lançant neuf bombardements en Syrie et quinze en Irak, selon le Commandement central américain.

Dans un communiqué publié lundi, l’armée américaine a déclaré que les bombardements en Syrie, près des villes frontalières de Kobani et Raqqa, ont touché trois des positions de combat du groupe terroriste, plusieurs aires de repos et un de ses bâtiments de siège.

En Irak, les bombardements ont frappé des cibles près de Mossoul, Asad, Bagdad, Ramadi, Tal Afar et Hit. Les points de contrôle ont été détruits, et des différentes unités de combat de l’Etat, ont frappé de nombreux véhicules et plusieurs bâtiments, a déclaré le Commandement central.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *