Les experts U.S confirment les découvertes du Mossad©

De nombreuses informations sur le terrain concernant le site iranien de Parchin ont été rendues publiques (Par Binyamin Netanyahu). Avant 2004, ce site était impliqué dans des essais de détection d’explosifs liés au développement d’armes nucléaires. Les nouvelles informations, principalement sous la forme de documents et de photos prises en Iran, proviennent des archives saisies par Israël à Téhéran, ce qui a été révélé publiquement le 30 avril 2018 par le Premier ministre Benjamin Netanyahu. Il a rapporté que ces archives montrent qu’en 2003, l’Iran avait mis en œuvre un programme d’armement nucléaire, baptisé Plan AMAD, qui visait à construire cinq armes nucléaires et à préparer un site d’essais nucléaires souterrain, si une décision politique était prise de le tester. 3 Le site de Parchin est un élément clé de cet effort de recherche sur les armes nucléaires et le développement.

Le ferme objectif de l’Iran, en violation de ses engagements au titre du Traité de non-prolifération nucléaire (TNP) et contrairement à sa signature du Traité d’interdiction complète des essais nucléaires (CTBT), va à l’encontre de la conclusion de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) en Décembre 2015, disant que les activités nucléaires iraniennes n’étaient pas allées au-delà de l’étude de faisabilité et de simples études scientifiques. Lire la suite sur jforum.fr