Les éternelles menaces du régime iranien

Le commandant de l’armée iranienne déclare qu’Israël doit s’attendre à une tempête dévastatrice. Téhéran menace Israël après le bombardement attribué à l’armée de l’air israélienne qui a tué six combattants du Hezbollah et six militaires iraniens, dont un général.

Après confirmation que l’un de ses généraux était parmi les personnes tuées dans le raid aérien sur le Golan syrien dimanche, l’Iran profère des menaces directes à l’Etat d’Israël. Mohammad Ali Jafari, le commandant de l’armée des Gardiens de la révolution islamique, a déclaré mardi qu’Israël « doit s’attendre à une tempête dévastatrice. Ceci, a-t-il dit, sera l’effondrement du régime sioniste. »

chef d etat majorLe commandant Mohammad Ali Jafari 

Le ministre iranien de la Défense Hossein Dehqân a déclaré lors d’une réunion avec son homologue russe Sergueï Choïgou que « l’acte terroriste du régime sioniste dans le plateau du Golan est la poursuite des crimes du régime en Palestine, en Syrie, en Irak et au Liban et de leur soutien ouvert pour les terroristes infidèles.  »

Les tensions dans les hauteurs du Golan sont élevées depuis dimanche, quand un hélicoptère a tiré deux missiles, tuant Djihad Mughniyeh, le fils de l’hyper terroriste Imad Mughniyeh, qui a été nommé en octobre commandant du Hezbollah du secteur du Golan syrien, avec cinq autres combattants du Hezbollah et six militaires iraniens, dont le général iranien Mohammed Ali Allah Dadi des gardiens de la révolution d’Iran. L’attaque a été largement attribuée à Israël, mais jusqu’à présent, l’armée israélienne a refusé de confirmer ou de nier les rapports.

khameneiDjihad Moughniye avec l’Ayatollah Khamenei

L’armée israélienne a relevé son niveau d’alerte sur le front nord, dans des positions qui se trouvent le long de la frontière avec la Syrie et le Liban. Des médias étrangers ont rapporté que des batteries du Dôme de fer ont été déployées dans le Nord. Outre le déploiement de ces batteries de missiles sur le front nord, il y a eu un renforcement significatif des forces à la frontière.

Pourtant, il y a des inquiétudes, malgré la consolidation des paramètres sécuritaires, car le Hezbollah va tenter une attaque terroriste de représailles contre les forces israéliennes qui opèrent le long de la frontière. Ainsi, les soldats ont reçu l’ordre d’accroître leur niveau d’alerte et de préparation.

Le journal libanais An-Nahar rapporte que la France et les Etats-Unis travaillent ensemble sur le plan diplomatique pour tenter de maintenir le calme des deux côtés. Une source du Hezbollah a déclaré au journal que la réponse de l’organisation à l’attaque sera susceptible de se produire en dehors du Liban.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *