Les Etats-Unis et Israël doivent s’entendre sur la paix et le nucléaire iranien

Lors d’une conversation téléphonique du Premier ministre Benyamin Netanyahou et du président américain Barack Obama, ce dernier a déclaré qu’il était opposé à la demande unilatérale du mouvement palestinien de rejoindre la Cour Internationale de Justice. « Ce n’est pas une manière constructive de faire la paix, » a-t-il dit. Il lui a également dit que le Secrétaire d’Etat américain John Kerry avait rencontré l’iranien Mohammad Javad Zarif mercredi.

« Le président Obama a réitéré la position des États-Unis selon laquelle l’Autorité palestinienne ne constitue pas encore un Etat et n’est donc pas admissible par les institutions internationales et donc adhérer au Statut de Rome, » selon une déclaration de la Maison Blanche. « Le président Obama a souligné que les Etats-Unis ne croient pas que l’adhésion palestinienne à la CPI soit un geste constructif. Les Etats-Unis continuent de s’opposer fermement aux mesures prises par les deux parties qui minent la confiance et encouragent les deux parties à chercher des moyens de désamorcer les tensions. »

obama

Netanyahou et Obama ont également parlé des négociations nucléaires en cours entre les puissances mondiales et l’Iran. Le Secrétaire d’Etat américain John Kerry se réunira avec le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif mercredi à Genève, avant le début de la prochaine série de pourparlers nucléaires qui doit avoir lieu dimanche.

Le président a réaffirmé au Premier ministre que « les États-Unis se concentrent sur l’avenir d’un accord global avec l’Iran qui empêcherait celui-ci d’acquérir une arme nucléaire. La communauté internationale se portera garante de la nature exclusivement pacifique de son programme nucléaire ». Selon toujours la Maison Blanche, « le président a souligné l’engagement durable des États-Unis vis-à-vis de la sécurité d’Israël et l’importance de poursuivre une coopération étroite avec Israël sur cette question. »

zarif et rouhaniHassan Rouhani et Mohammad Javad Zarif

En ce qui concerne sa prochaine rencontre avec Zarif, Kerry a déclaré plus tôt cette semaine, « nous sommes à un moment où la plupart des questions sont maintenant débattues et comprises, et je pense qu’il est important pour lui et pour moi de faire le point.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *