Les Etats-Unis critiquent la volonté de combattre de l’armée irakienne

Le ministre américain de la Défense Ashton Carter a estimé dimanche que l’armée irakienne n’avait « pas montré de volonté de se battre » pour la ville de Ramadi (ouest) tombée il y a une semaine dans les mains du groupe Etat islamique (EI). « Ce qui est arrivé apparemment c’est que les forces irakiennes n’ont pas montré de volonté de se battre. (…) Nous avons un problème avec la volonté des Irakiens de combattre l’EI et de se défendre », a déclaré sur CNN le chef du Pentagone. Les soldats irakiens « n’étaient pas en nombre insuffisant, ils dépassaient largement en nombre les forces opposées, et ils ne sont pas parvenus à se battre. Ils se sont retirés de la zone », a affirmé le ministre américain de la Défense. « Nous pouvons leur fournir un entraînement, nous pouvons leur apporter des équipements, mais nous ne pouvons évidemment pas leur donner la volonté de se battre », a-t-il ajouté. « Mais si nous leur fournissons un entraînement, des équipements et de l’aide, j’espère qu’ils se mettront à vouloir se battre parce que c’est seulement s’ils combattent que l’EI peut être vaincu », a fait valoir M. Carter.

Les bombardements aériens, conduits par une coalition de pays menée par les Etats-Unis, « sont efficaces mais …rien ne peut remplacer la volonté des forces irakiennes de se battre », selon le ministre. « Nous ne pouvons pas porter la victoire, seuls les Irakiens peuvent le faire, et en particulier dans ce cas des tribus sunnites dans l’ouest. Si nous devons changer la manière dont nous aidons les forces irakiennes, nous l’envisagerons », a-t-il dit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *