Les enfants découvrent à l’enterrement que la défunte n’est pas leur mère

 

Les funérailles d’une des victimes d’un accident de rafting au Chili ont été reportées au dernier moment. Après qu’il a été découvert qu’une autre dépouille avait été acheminée pour l’enterrement.

Dina Porat est l’une des trois Israéliennes décédées au sud du Chili le mois dernier. Un radeau transportant une douzaine de touristes israéliens s’est renversé sur une rivière du parc national de Torres del Paine. Dina Porat, 71 ans, devait être enterrée mardi dans le cimetière de Rishpon, en Israël.

Mais peu de temps avant le début des funérailles, il s’est avéré que le corps qui avait été transporté au cimetière n’était pas celui de la défunte, mais celui de Galila Biton, une autre victime de l’accident. Âgée de 61 ans, Galila Biton devait être  enterré  le lendemain à Nesher, près de Haïfa.

Plus de cent personnes s’étaient déjà rassemblée pour les obsèques de Dina Porat. Elles ont dû rebrousser chemin dans l’attente de nouvelles instructions.

Sa fille Adi s’est écriée: « Quel mauvais film, réveillez-moi de ce cauchemar. Un des membres de la Hevra Kadisha a déclaré: « Nous nous assurons toujours de l’identité du défunt avant la mise en terre. Le fils a procédé à l’identification. Il s’est avéré que ce n’était pas sa mère. Les funérailles ont donc été reportées au lendemain. »

Les regrets du ministère  

A Jérusalem, le ministère des Affaires étrangères a exprimé ses «regrets» pour l’incident. Mais il impute cette confusion aux autorités chiliennes. Selon une déclaration du ministère, le consul israélien aurait vérifié l’identité des victimes et scellé les cercueils. La question est à présent de déterminer si des responsables locaux chargés du transfert des dépouilles avaient mélangé les cercueils.

«  Ces cercueils ont été transportés par avion vers la capitale du Chili, avant  leur dernier voyage en Israël. Ce sont apparemment des responsables locaux responsables du vol qui ont mélangé les documents d’identification des victimes », est-il indiqué dans un communiqué.

La troisième victime de l’accident de rafting est Dalia Ronen, 76 ans, mère de l’ambassadeur d’Israël en Uruguay, Galit Ronen. Elle a été grièvement blessée et déclarée morte quatre jours après l’incident.

Plus d’une douzaine de personnes ont été blessées dans l’accident. Les victimes étaient toutes âgées de 60 à 70 ans et faisaient partie d’un groupe de la compagnie de tourisme Massaot.

La police locale a annoncé la semaine dernière qu’une enquête avait été ouverte sur cet incident.

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *