Les émeutiers renvoient Israël au pied du mur

« Les prisons israéliennes sont des passoires qui permettent aux jeunes émeutiers palestiniens d’entrer et de sortir, comme devant une porte tournante. Leurs séjours, qui n’excèdent pas deux mois, n’entament pas leur volonté de nuire. Parfois ils sont tellement jeunes que la loi israélienne ne permet pas de les juger, » affirme Karl Berger de Kol Israël. Ecoutons leurs témoignages…

« Les jeunes émeutiers ont déjà donné un nom à leur insurrection : l’intifada silencieuse. Pour les lanceurs de pierres ou de bombes incendiaires, les terroristes en scooter ou en voiture-bélier, qui tuent, détruisent, vandalisent, terrorisent, en quoi ces désordres planifiés par les organisations terroristes palestiniennes peuvent-ils être silencieux : l’intifada n’émane pas d’une majorité silencieuse qui s’indigne et manifeste pacifiquement, mais d’émeutiers qui sèment la terreur. L’appellation s’inscrit fort bien dans un projet de communication idéal, mais elle est fausse. »

Hisham, un émeutier de quatorze ans, est né lors du début de la seconde intifada. Il rêve d’un soulèvement général. Il a passé une semaine en prison pour jets de pierres sur les policiers, et ce n’est pas son dernier séjour en prison car, dit-il, rien ne l’arrêtera. Mohammed a 20 ans. Il a passé quatre mois en prison. D’après ses dires, son séjour sous les barreaux ne le découragera pas. « Il n’y a pas de solution pacifique, pas de paix possible, il y a une intifada et nous la poursuivrons. Je suis prêt à revenir et à affronter les policiers, car je ne supporte pas de voir des Juifs sur l’esplanade des mosquées, » affirme-t-il. Il répond à l’appel de Mahmoud Abbas qui a demandé aux jeunes arabes de faire du Mont du Temple le lieu mythique de leur soulèvement.

Israël a les mains liées par l’animosité qui a saisi la communauté internationale. L’Etat hébreu a cédé à la pression et rouvert le Mont du Temple uniquement aux musulmans. Les Etats-Unis se disent préoccupés par la situation à Jérusalem et demandent aux deux parties de faire preuve de retenue, de s’abstenir de toute provocation. « La préservation du statu quo dans ce lieu saint est capital. Tout changement serait dangereux. Il faut rouvrir le Mont du Temple aux fidèles musulmans, » a déclaré Kerry.

« Israël ne peut pas poursuivre son rôle de pompier face à l’intifada de Jérusalem, à éteindre des feux là où les jeunes arabes les allument. Soit il mate cette insurrection en modifiant ses lois, en les rendant plus répressives, soit il compose avec l’Autorité palestinienne et la Jordanie. Même s’il fournit les preuves que cette insurrection est manipulée, il ne la calmera pas par des mesures policières qui se donnent les apparences de sanctions mais ne le sont pas dans la réalité, » conclut Karl Berger.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *